Vanessa Wagner

Mozart - Schubert - Schumann - Liszt

Jeudi 17 mai 2018, 20h30
Centre Départemental de Communication

Pianiste curieuse, Vanessa Wagner voyage à travers les différents répertoires, celui du piano-forte qu’elle pratique, jusqu’à la musique de notre temps, celle de Pascal Dusapin ou François Meimoun notamment, qui lui ont dédié plusieurs pièces.
Son jeu sensible et réfléchi, sa personnalité discrète et toujours en éveil, ses choix artistiques engagés font d’elle une musicienne singulière. Réputée pour ses couleurs musicales, la richesse de son jeu et de son toucher, elle développe de nombreux projets classiques, et d’autres plus atypiques, qui ont en commun l’éclectisme et l’exigence artistique qui la caractérisent.
Dernièrement, elle a joué, entre autres, à la Roque d’Anthéron, au Festival de Pâques à Aix, à L’Esprit du Piano à Bordeaux, aux Rencontres Musicales d’Evian, à Piano à Lyon, au Lille Piano(s) Festival, à l’Auditorium de Radio France, au Corum de Montpellier, à la Maison de la musique à Nanterre...
Ses projets phares comprennent l’intégrale des Harmonies poétiques et religieuses de Liszt qu’elle jouera plusieurs fois en récital, le programme autour d’Amériques de Varèse à deux pianos avec M. Vermeulin, C.Tiberghien et W. Latchoumia ou encore celui avec Murcof, musicien réputé de la scène électro, avec lequel elle a sorti un disque en septembre 2016 («Statea», chez InFiné), suivi d’une série de concerts internationaux. Parmi ses autres dates à retenir dans la saison 16-17, on peut noter, par exemple, des concerts à la Philharmonie de Paris, l’Arsenal de Metz, l’Auditorium de Lyon, Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, TAP de Poitiers en résidence...
Vanessa Wagner a récemment entamé une nouvelle collaboration discographique avec le label La Dolce Volta ; dans ce cadre, un disque consacré à Mozart et Clementi et enregistré au Musée de la musique à Paris, est sorti le 24 février 2017.
Vanessa Wagner est directrice artistique du Festival de Chambord et Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Programme

  • Mozart  Sonate KV 570
  • Schubert Ländler
  • Schumann Scènes de la Forêt
  • Liszt Harmonies Poétiques et Religieuses (extraits)

 

Rencontrez

Vanessa Wagner avant votre concert :
17 mai 2018, de 12h30 à 13h15, Médiathèque Pierre Fanlac de Périgueux

Franz Liszt, 66 années d’inventions

Franz Liszt, né en 1811 en Hongrie, débute à 9 ans une carrière de soliste, poussé par un père comptant sur son talent pour gagner de l’argent.
A l’âge de vingt ans, il est bouleversé par la virtuosité de Paganini et décide alors de l’égaler au piano. Pour cela, il libère la main, le buste et l’épaule de l’interprète et impose une conception plus corporelle du jeu pianistique, créant ainsi un véritable « piano orchestral ».
Durant toutes ces années, Liszt parcourt l’Europe. Il innove avec les récitals entiers dédiés au piano seul, à jouer de mémoire… puis lassé de sa vie de Bohême, Liszt fait une première pose à Weimar en juin 1848. De ces années nous parviennent entre autres, les Années de Pèlerinage, les Douze études d’exécution transcendante, des Rhapsodies hongroises, douze poèmes symphoniques, la Messe de Gran, la Dante-Symphonie, la Faust-Symphonie, le Psaume XIII et la première Mephisto-Valse.
Lassé de Weimar, Il part alors pour Rome et le 25 avril 1865, entre dans les ordres mineurs. L’abbé Liszt écrit de nombreuses œuvres religieuses ou mystiques avant d’entreprendre au crépuscule de sa vie une dernière tournée triomphale. Célébré dans toute l’Europe, il meurt subitement le 31 juillet 1886, à l’âge de 75 ans.